Small nick 01

Jérôme BENBIHI

5 choses à savoir cette semaine 10.11.2017

 5 chosesasavoir

1. IBM recommande l’utilisation de la blockchain pour suivre la distribution du cannabis en Colombie Britannique (une province du Canada). Selon un document transmis au gouvernement de la province canadienne,IBM met en avant les avantages liés à l’utilisation de la blockchain pour garantir la sécurité des consommateurs, et introduire des régulations dans la distribution légale du cannabis en seed-to-sale (de la plante à la vente). La blockchain est une technologie qui permet de stocker et transmettre des blocs d’informations de manière transparente, sécurisée, et qui fonctionne sans organe central de contrôle. Toutes les modifications sont consignées dans cette base de données géante, tout en étant sécurisée et partagée entre ses différents utilisateurs. Décrivant les fonctionnalités principales de la technologie, notamment la transparence et l’immuabilité, IBM a insisté sur le fait que la blockchain pourrait permettre de garantir la santé et la sécurité des consommateurs grâce à la traçabilité des produits au travers de la chaîne d’approvisionnement, éliminant ainsi les risques de fraude. La Colombie-Britannique appliquera la légalisation du cannabis au 1er juillet 2018, comme l’ensemble du Canada. Les provinces de l’Ontario, du Québec, de l’Alberta et du Nouveau-Brunswick ont déjà dévoilé des informations sur la manière dont elles légaliseront le cannabis.

2. Facebook a publié un bénéfice net en hausse de 79% à 4,7 milliards de dollars au troisième trimestre, les résultats sont supérieurs qu’anticipés par Wall Street. Le chiffre d’affaires global a progressé de 47,3% à 10,3 milliards de dollars. Les revenus sont comme d'habitude presqu'entièrement constitués par les recettes publicitaires, en hausse de49% à 10,14 milliards de dollars, dont environ 88% proviennent d'annonces mobiles. Autre élément essentiel, le nombre d’utilisateurs actifs mensuels a encore augmenté pour atteindre 2,07 milliards de personnes. Mais le nombre de comptes dupliqués est passé de 6% à 10%, tandis que le nombre de faux comptes, lui, a crû de 1 pourcent à 3%. Mark Zuckerberg a prévenu que ses investissements en matière de "sécurité" pour éviter les utilisations abusives du réseau social pèseraient sur sa rentabilité : "nous sommes très sérieux quant aux mesures à prendre pour empêcher les usages abusifs de nos plateformes. Nous investissons tellement dans la sécurité que cela aura un effet sur notre rentabilité. Protéger notre communauté est plus important que de faire bondir nos bénéfices ".

3. C'est peut-être la fin de Snapchat. Si le trimestre précédent Snap a perdu plus de 207 millions de dollars, les résultats du dernier trimestre sont encore plus catastrophiques : une perte de 443 millions de dollars. Ce mardi, quelques minutes après l’annonce des résultats, le cours de l’action de Snapchat s’est effondré de plus de 20%. Puis, à la fermeture de la bourse, ils ont enregistré encore un recul de 15%. L’un des points faibles de la firme réside dans sa difficulté à attirer le grand public. Très populaire auprès les jeunes de 16-25 ans, Snap n’a pas réussi à séduire l’audience plus âgée. Un autre point faible de l'appli : elle ne vit que de la publicité achetée par d'autres marques sur l'interface, mais elle très peu présente.  “La plupart des utilisateurs de Snapchat utilisent aussi Facebook, plate-forme sur laquelle les annonceurs récupèrent davantage d’audience avec l’argent investi.”, explique John Colley, professeur de la Warwick Business School. Par ailleurs, Snapchat a annulé la commercialisation de son drone, après l’échec de ses Spectacles, ses lunettes connectées, qui lui ont coûté 40 millions de dollars. Enfin, l’entreprise a annoncé une série de restructurations, une refonte intégrale de l’application et un programme de fidélisation des membres les plus influents du réseau social. C’est peut-être la dernière chance pour relancer le produit.

4. L’année prochaine à Amsterdam, on pourra traverser le premier pont en acier imprimé en 3D. L’entreprise néerlandaise MX3D a développé une technologie d'impression 3D pouvant créer des structures métalliques complexes et solides grâce aux bras robotisés qu’elle contrôle via son logiciel développé en interne. De plus, MX3D a mis au point des algorithmes d’apprentissage machine qui peuvent aider ses technologies d’impression 3D robotiques à créer les bonnes géométries 3D pour des soudures solides. Elle est désormais capable de résoudre les potentiels problèmes de soudure à mi-impression mais aussi pendant la phase de conception.  Conçu par l’artiste Joris Laarman et financé par Autodesk, le pont a commencé sa construction en octobre 2015, et son installation est prévue pour l’été 2018.

5. Va-t-on remplacer le bitcoin par une crypto-monnaie écologique ? Bram Cohen, le créateur du BitTorrent propose sa propre crypto-monnaie Chia pour sauver la planète. Au fait, l’un des problèmes du bitcoin c’est qu’il représente un danger pour l’environnement. Chaque transaction avec cette monnaie exige une quantité importante d’énergie (environ 250 kWh) pour être validée. De quoi alimenter un foyer américain pendant une semaine. Selon les calculs de Digiconomist, non seulement le minage de bitcoin, mais aussi d'ehtereum, les deux principales monnaies virtuelles, ne demande pas moins que 19 160 milliards de watts-heure par an. Soit autant qu'un pays de 18 millions d'habitants, ou à peu près autant que la production d'une centrale nucléaire française. Pour éviter un tel gaspillage, Bram Cohen va lancer en 2018 sa propre monnaie virtuelle Chia. Au lieu de reposer sur le travail de « mineurs » informatiques pour valider les transactions, le Chia recourt à l'espace libre qui reste inutilisé dans les appareils de ses utilisateurs, une formule exigeant beaucoup moins de calcul informatique et donc, moins d'énergie.

Laissez un commentaire