Small nick 01

Jérôme BENBIHI

Télétravail

Attention : il faut distinguer productivité et performance

 092020 avec textJérôme BENBIHI CEO, ADENIS
 

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à encourager le télétravail, en profitant parfois même pour se défaire de certains de leurs locaux. La crise sanitaire a en effet prouvé à bon nombre d’entre elles que le télétravail était à la fois productif et rentable. Pour autant, la productivité va-t-elle toujours de pair avec la performance ?

On ne compte plus les entreprises qui annoncent la fermeture de certains de leurs bureaux, la réduction de leurs effectifs, ou leur passage en mode 100 % télétravail. Il faut dire que depuis la crise sanitaire, le télétravail a le vent en poupe. Ce nouveau mode de travail a en effet fait ses preuves poussant les entreprises à digitaliser toujours plus leurs prestations.

Choisir le télétravail, pour une entreprise, cela signifie réduire ses charges ; pour les salariés, cela signifie moins de transports. Des avantages qui viennent s’ajouter à une liste déjà longue tant les témoignages sur le gain en productivité sont nombreux. Fini les réunions interminables. Désormais avec zoom les visioconférences ont un début et une fin prédéfinis. Un gain de temps non négligeable !

Pour autant, la productivité n’est pas gage de performance. La productivité n’est que partie de la performance, tout comme le sont l’esprit d’équipe, la créativité, ou encore la disponibilité. C’est pourquoi, les entreprises doivent être prudentes car si le télétravail se révèle incontestablement productif à court terme, sur le long terme il peut se révéler moins efficace sans ces autres critères de performance.

Le plus important dès lors est que l’entreprise sache ce qu’elle veut. En effet, l’entreprise doit comprendre que pour continuer à être performante tout en étant apte à résoudre des problèmes et à s'adapter aux changements, elle ne pourra faire le choix du 100 % télétravail sur le long terme.

Quelle place pour l’esprit d’équipe ?

Une équipe, c’est une mission commune dont chacun prend sa part certes, mais c’est aussi une interdépendance entre les membres de l’équipe. Pour qu’un simple groupe de collaborateurs devienne une équipe, cela suppose d’avoir un vécu commun, de partager un même « langage », des  références et un état d’esprit.

Dans un univers de travail traditionnel, l’esprit d’équipe se créer naturellement. Le simple fait d’évoluer ensemble dans les mêmes locaux favorise la cohésion. Un café partagé, un regard échangé, une prise de bec, … toutes les interconnections physiques permettent de développer l’esprit d’équipe. Mais comment retrouver cela dans le cadre du télétravail ? Quels dispositifs pourraient être mis en place pour recréer à distance la cohésion qui s’installe d’elle-même quand les membres d’une équipe partage les mêmes locaux ?

Nous sommes des êtres sociaux et l'esprit d'équipe est un paramètre très important. C’est la solide fondation sur laquelle repose la performance recherchée par l’entreprise. En mettant les collaborateurs à distance, les entreprises doivent se demander ce qui les rassemble aujourd'hui et imaginer ce qui pourrait renforcer leurs liens demain.

Favoriser le bien-être au travail

Faire partie d’une équipe c’est appartenir à un groupe qui partage les mêmes codes et le même temps de travail. Les entreprises qui souhaitent développer l’esprit d’équipe au sein de leurs effectifs doivent leur permettre de partager des moments positifs. En effet, une étude récente a démontré qu'un moment positif partagé dans la journée est propice à la créativité. A contrario, un moment vécu comme négatif aura de mauvaises conséquences sur la créativité tout autant que sur la productivité et l’implication  d’ailleurs.

Si, par exemple, un collaborateur se sent dévalorisé en réunion par visioconférence alors une fois la réunion terminée et la connexion arrêtée, il va rester sur ce sentiment négatif et ne s’en retrouvera que démotivé pour le reste de sa journée de travail. Dans le cadre d’une réunion physique, il sera probable qu’un autre membre de l’équipe se rende compte au fur et à mesure de la journée que quelque chose ne va pas et cela pourra faire l’objet d’une discussion afin que le collaborateur ne reste pas sur cette impression négative. L'équipe joue un rôle important dans la notion de bien-être au travail. Il est donc primordial de se demander si le télétravail sur le long terme ne va pas totalement gommer ce rôle.

Repenser les conditions de travail

Il existe mille et une façons de travailler. L’éventail des solutions est large. Entre le 100 % présentiel et le 100 % télétravail, les possibilités sont nombreuses. Certaines entreprises choisissent d’adapter leur espace de travail selon l’activité réalisée à un moment donné. D’autres optent pour un combiné : deux jours de télétravail et trois jours en présentiel. D’autres encore développent le coworking.

Chaque solution aura un impact sur l’esprit d’équipe, la cohésion de groupe, les interactions, l’autonomie de chaque membre, les méthodes de travail, etc. C’est pourquoi il est important que l'entreprise établissent un cahier des charges précis et envisage chaque solution en ayant pleinement conscience des conséquences. Ce projet ne pourra se faire qu’en concertation avec les collaborateurs.

En résumé, il est aussi important de se demander ce que l'entreprise attend de ses salariés que ce que ces derniers attendent d’elle. La question suivante sera évidemment de savoir comment parvenir à combiner les deux. Et, dans cette quête des conditions de travail idéales pour tous, le processus nécessitera concertation, nous l’avons dit, mais aussi flexibilité pour s’adapter à l'incertitude dans laquelle nous sommes et serons désormais.

Article publié sur LinkedIn

 

Laissez un commentaire